Résumé de la Quinzième étape

Publié le par Valentin JACQUEMET

Contador, un grimpeur en or

 

Cela faisait une semaine que nous attendions cette étape. Une semaine que nous attendions une bataille entre favoris et le spectacle fut, enfin, présent. En effet, même si le profil "casse-pattes" du début d'étape avec l'ascension de cinq côtes de "Troisième catégorie" dans les soixante-quinze premiers kilomètres fut nullement décisif, nous avons, juste, assisté à une course de côtes de neuf kilomètres, ceux de la montée finale vers Verbier. Mais, nous n'allons pas nous plaindre, car que cette montée fut belle. En effet, nous pouvons en tirer deux enseignements majeurs : Alberto Contador est le meilleur grimpeur du peloton et le nouveau leader de ce Tour de France, et Lance Armstrong n'est pas à son aise dès que la pente s'élève.

L'étape avait débuté, comme cela est une habitude sur la route du Tour, par une échappée qui se dessina au bout d'une heure de course, au kilomètre 45, comportant comme hier un groupe conséquent composé de Moncoutié et Moinard (Cofidis), Van den Broeck (Silence-Lotto), Cancellara (Saxo Bank), Flecha (Rabobank), Hesjedal (Garmin), Astarloza (Euskaltel), Gutierrez (Caisse d'Epargne), Spilak (Lampre) et Fédrigo (Bbox Bouygues Telecom). L'entente était cordiale entre les dix hommes et franchissaient le Col des Mosses avec 3'26'' d'avance sur un peloton emmené par les Astana, produisant un rythme de folie. Et alors que Spilak abordait la montée finale seul en tête, les Saxo Bank lançaient les hostilités lorsque Sorensen planta une première banderille, suivi immédiatement par Armstrong, Contador, Andy Schleck et Vandevelde, avant que le grimpeur espagnol rétorque, laissant littéralement tous ses adversaires sur place, hormis le cadet des Schleck, qui malgré tout sera vite relégué à vingt secondes du Castillan. Toutes ces attaques condamnèrent l'ancien maillot jaune, Rinaldo Noccentini, qui aura, tout de même conservé le paletot durant huit jours. Le groupe Armstrong se retrouvait piégé et temporisait, permettant à Vandevelde, Sastre et Kloden de revenir. Contador continuait sur ce rythme impressionnant et l'écart continuait de croitre, culminant à 43 secondes sur la ligne sur le champion du Luxembourg et 1'35'' sur le grand battu du jour, le septuple vainqueur du Tour, Lance Armstrong, qui a perdu de grandes chances d'en rajouter un huitième. A noter, la très belle cinquième place du britannique Bradley Wiggins qui pointe désormais sur la troisième marche du podium à 1'46" du leader de l'équipe Astana.
Demain, journée de repos méritée pour l'ensemble du peloton, avant une nouvelle bataille entre Martigny et Bourg-Saint-Maurice.

 

 

 

Classement de l'étape :


1 Alberto Contador (ESP) en 5h03'58''

2 Andy Schleck (LUX) à 43'' 

3 Vicenzo Nibali (ITA à 1'03'' 

4 Frank Schleck (LUX) à 1'06'' 

5 Bradley Wiggins (GBR) m.t

6 Carlos Sastre (ESP)  m.t

7 Cadel Evans (AUS) à 1'26'' 

8 Andreas Klöden (GER) à 1'29'' 

9 Lance Armstrong (USA) à 1'35'' 

10 Kim Kirchen (LUX) à 1'55'' 

 

Classement général :


1. CONTADOR Alberto en 63h 17' 56"  

2. ARMSTRONG Lance à 01' 37"

3. WIGGINS Bradley à 01' 46"

4. KLÖDEN Andréas à 02' 17"

5. SCHLECK Andy à 02' 26"

6. NOCENTINI Rinaldo à 02' 30"

7. NIBALI Vincenzo à 02' 51"

8. MARTIN Tony à 03' 07"

9. LE MEVEL Christophe à 03' 09"

10. SCHLECK Frank à 03' 25"


Maillots distinctifs

 

 

Alberto Contador (AST)

Thor Hushovd (CER)

Franco Pellizotti (LIQ)

Andy Schleck (SAX)

 

Dossard 172 : Suivez jour après jour le Tour de France de Maxime Bouet

 

Maxime a réalisé une très belle étape aujourd'hui, terminant à la trentième place de l'étape à 3'36" du champion espagnol. Une prestation plus qu'honorable pour le benjamin français de cette Grande Boucle 2009. Maxime pointe désormais à la 71ème place du général. Plus que satisfaisant !

 

Publié dans Tour de France 2009

Commenter cet article