Résumé de la Seizième étape

Publié le par Valentin JACQUEMET

Pas de relâche sur la Grande Boucle

 

Sur cette seconde étape alpestre, au profil digne d'une attraction de montagne russe, le peloton reprenait la route de la France aujourd'hui pour rallier Bourg Saint Maurice après 159 kilomètres parcourus à travers la Suisse, l'Italie et, donc, l'hexagone. Les hostilités furent lancées dès le kilomètre 0 à l'initiative de notre Carnet de route, Maxime Bouet. Il fut rapidement rejoint par Pellizotti et Kuschynski (Liquigas), Gomez Marchante, Haussler et Roulston (Cervélo), Van den Broeck (Silence), Cancellara (Saxo Bank), Voigt (Saxo Bank), Ten Dam (Rabobank), Maaskant (Garmin), Martinez et Verdugo (Euskaltel), Casar (FDJeux), Gutierrez (Caisse d'Epargne), Moncoutié (Cofidis), Fédrigo et Rolland (Bouygues), Karpets (Katusha), Velits (Milram) et Geschke (Skil-Shimano). Mais le bon coup du jour se dessina sous l'impulsion du maillot à pois qui emmena avec lui Karpets. Les deux hommes franchirent le toit du Tour, le Col du Grand Saint Bernard, en tête avant de se faire reprendre par le groupe de contre attaque, réduit, dans l'ultime difficulté du jour, le col du Petit Saint Bernard. Nous retrouvions donc, à 60 kilomètre de l'arrivée, 18 coureurs : Pellizotti (Liquigas), Karpets (Katusha), Gomez Marchante (Cervélo), Van den Broeck (Silence), Voigt (Saxo Bank), Ten Dam (Rabobank), Astarloza, Anton, Verdugo (Euskaltel), Goubert et Roche (AG2R), Casar (FDJeux), Moinard (Cofidis), Fédrigo, Lefèvre, Trofimov (Bouygues), Vogondy (Agritubel) et Velits (Milram). A partir de ce moment là, les attaques à l'avant fusèrent, à l'initiative, tout d'abord, de Laurent Lefèvre. L'attaque la plus franche sera à mettre à l'actif de Van den Broeck (SIL) qui décrochera tout le monde, hormis Pellizotti, Gomez Marchante, qui chutera par la suite dans la descente sans grande gravité, et Moinard qui sera élu combatif du jour. Quelques kilomètres plus tard, à six kilomètres du sommet, dans une autre course, celle des favoris, Andy Schleck plaça un démarrage impressionnant, mais qui n'inquiéta pas grand monde, hormis Lance Armstrong, qui réussira par la suite à recoller, contrairement à Cadel Evans, pour qui ce Tour de France sera à mauvais souvenir à vite effacer. Les principaux favoris abordaient donc la descente groupée, tout comme les échappées. La dernière attaque du jour sera pour le vainqueur de l'étape, Mikel Astarloza, qui remporte son premier succès sue les routes françaises. Superbe pour ce fidèle équipier.
A noter, la chute impressionnante de Jens Voigt dans la dernière descente du jour. Le  bilan médical est encore inconnu. A l'heure qu'il et, nous pouvons juste dire que l'allemand de la Saxo Bank n'a pas perdu connaissance et qu'il est transporté à l'hôpital de Bourg Saint Maurice.

 

Classement de l'étape :


1 Mikel Astarloza (ESP) en 4h14'20''

2 Sandy Casar (FRA) à 6''

3 Pierrick Fédrigo (FRA) m.t

4 Nicolas Roche (IRL) m.t

5 Jürgen Van den Broeck (BEL) m.t 

6 Amael Moinard (FRA) m.t

7 Franco Pellizotti (ITA) à 11''

8 Stéphane Goubert (FRA) m.t

9 Christophe Moreau (FRA) à 59''

10 Alberto Contador (ESP) m.t

 

Classement général :

 

1 Alberto Contador (ESP) en 67h33'15''    

2 Lance Armstrong (USA) à 1'37''

3 Bradley Wiggins (GBR) à 1'46''

4 Andreas Klöden (GER) à 2'17''

5 Andy Schleck (LUX) à 2'26''

6 Vicenzo Nibali (ITA) à 2'51''

7 Christophe Le Mével (FRA) à 3'09''

8 Frank Schleck (LUX) à 3'25''

9 Carlos Sastre (ESP) à 3'52''

10 Christian Vandevelde (USA) à 3'59''

 


Maillots distinctifs

 

 

Alberto Contador (AST)

Thor Hushovd (CER)

Franco Pellizotti (LIQ)

Andy Schleck (SAX)

 


Publié dans Tour de France 2009

Commenter cet article