Carnet de route de Maxime Bouet #11

Publié le par Valentin JACQUEMET

Heureux. Voilà l'adjectif qui qualifie l'état d'esprit de Maxime Bouet à une semaine du départ du Tour de France. En effet, le coureur d'AG2r - La Mondiale s'élancera ce samedi de Rotterdam pour sa seconde Grande Boucle. Une sélection qu'il a appris hier, au soir du Championnat de France, où son équipe, de son propre aveux, est passé à coté. "Nous avons raté notre Championnat. Dès le départ, nous n'avons pas réussi à nous mettre en nombre dans les bons coups. A deux tours de l'arrivée, Vincent Lavenu m'a demandé de rouler en tête du peloton avec un co-équipier afin de permettre à un de nos hommes de faire une petite place, vu que la victoire n'était plus envisageable. Dimitri Champion et Christophe Riblon, deux de nos leaders, ne se sentaient pas hyper bien, nous avons donc tout mis en œuvre pour que David Le Lay puisse bien terminer l'épreuve. Au final, il prend la quinzième place. Pour ma part, j'ai coupé mon effort à un tour du terme et j'ai terminé à mon rythme (ndlr : Maxime termine 68ème). Ce championnat n'est donc pas une grande réussite, tout comme mon Dauphiné Libéré. J'avais énormément roulé à l'entrainement durant la semaine précédente. Par conséquent, je suis arrivé fatigué sur la course", nous relate le bugiste. Cependant, tout n'est pas négatif sur ce Critérium car Maxime prit, tout de même, une belle huitième place lors de la Première étape qui arrivait à Saint-Laurent-du-Pont. De plus, lors de l'étape-reine, qui menait le peloton au sommet de l'Alpe d'Huez, il s'échappa, en compagnie d'une vingtaine d'autres coureurs, pour un long raid qui se prolongea jusqu'au pied du col mythique au vingt-et-un lacets. Enfin, Maxime fut un parfait équipier, on le vit énormément présent à l'avant du peloton pour conserver la belle septième place au général de son équipier, Christophe Riblon.

 

http://sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc3/hs652.snc3/32196_130665023611610_100000043407959_339097_1971046_n.jpg

Crédit photo : Fanny Baudoin

 

Le bilan de la première partie de saison de "Max la menace", comme le surnomme ses supporters, est donc plus que satisfaisant. Il nous l'explique : "J'ai eu un beau programme de course avec énormément d'épreuves ProTour. J'ai pas gagné mais j'ai fait de beaux accessits à côté. Je finis quatrième à Lugano, quatrième également d'une épreuve du Tour Méditerranéen, huitième du Grand Prix Miguel Indurain, vingtième de Paris-Nice. Je suis satisfait, et cette participation au Tour est un bel accomplissement."

Un Tour de France où ses objectifs seront différents par rapport à l'an dernier. "En 2009, j'avais pour but de me glisser dans des coups pour montrer le maillot, me montrer aux yeux du grand public.  Cette année, il faudra être beaucoup plus raisonner. Mon objectif sera d'aller chercher une étape." Et Maxime a déjà sa petite idée en tête. "Bien sur, étant de la région, les étapes alpestres me plaisent énormément, mais je sais très bien, que si je veux tirer mon épingle du jeu, il ne faudra pas attendre que les Contador et autres favoris se fassent la guerre. Il faudra anticiper."

 

http://sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash1/hs452.ash1/24866_383018027761_776492761_3950302_5697944_n.jpg

Maxime, échappé sur Liège-Bastogne-Liège

Crédit photo : Vinch Le Petit Rapporteur

 

Notre Carnet de route parait sur motiver pour cette échéance. "Le fait de faire parti de l'équipe AG2r-La Mondiale est une grande fierté, d'être dans l'équipe qui participera au Tour encore plus. La structure est totalement différente que celle que je connaissais chez Agritubel. Déjà, nous sommes vingt-huit coureurs contre vingt l'an passé. Nous avons une obligation de faire des résultats bien plus forte que celle que j'avais avant. La sélection pour la Grande Boucle n'a pas été évidente. Il y avait trois places attribués avec Nicolas Roche, Christophe Riblon et John Gadret. Nous étions douze à convoiter les six places restantes. Elle s'est réalisée en fonction des performances depuis le début de la saison ainsi que sur la forme actuelle. C'est vraiment une grande satisfaction de pouvoir être au départ de Rotterdam."

La suite de saison, quant à elle, n'a pas encore été définie. Une seule chose est sure, il sera sur ses terres, du 10 au 14 août pour SA course, le Tour de l'Ain.

A seulement 23 ans, Maxime Bouet s’élancera, samedi, de Rotterdam pour trois semaines de course qui, nous l’espérons, lui permettront d’écrire une nouvelle belle page de sa jeune carrière.

Commenter cet article